Fiche métier : attaché(e) commercial(e)

Véritable ambassadeur des marques qu’il représente, l’attaché commercial trouve les arguments pour convaincre ses clients d’acheter les produits dont il s’occupe. Son objectif : décrocher de nouveaux marchés pour son entreprise.

Salaire débutant : 2 083€ brut,
Statut : salarié
Secteurs professionnels : multisecteurs
Profil : sens du contact, mobilité, goût pour le commerce

Ce métier me correspond-il ?

J’ai la bosse du commerce
Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre
Mes qualités : à l’aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

J’ai le sens du contact
Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux
Mes qualités : à l’aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

J’aime bouger
Mes passions : voyager avec mes parents, partir en week-end chez des amis, me promener, découvrir d’autres cultures, améliorer mon anglais, avoir des activités variées
Mes qualités : curiosité, découverte, rencontre, sens du contact, dynamisme, mobilité

En quoi consiste ce métier ?

Véritable ambassadeur des marques qu’il représente, l’attaché commercial est chargé de convaincre ses clients d’acheter les produits dont il s’occupe, mais aussi de décrocher de nouveaux marchés. Pour cela, il entretient des relations commerciales régulières avec ses clients. Il vérifie leur taux de satisfaction et s’informe de leurs besoins. Partant de là, il demande à son entreprise d’adapter les produits, voire les services et les prestations qui l’accompagnent. Vendeur dans l’âme, il doit aussi jouer un rôle de conseil. C’est en cernant les besoins de ses interlocuteurs et en y répondant du mieux possible qu’il remplit son carnet de commandes.

Si le recrutement concerne surtout des titulaires de bac + 2, des débouchés existent aussi dès le bac professionnel et jusqu’au bac + 5.

Emploi

Commerce et distribution
Réputés difficiles, les métiers de la vente et de la distribution souffrent d’une mauvaise image. Pourtant, même en période de crise, ils recrutent à tous niveaux, des jeunes en particulier.

source : www.onisep.fr